63% des consommateurs choisiraient leur repas moins d’une heure à l’avance

Quand prévoyez-vous votre repas ? Craig-Morey - Flickr - CC

Quand prévoyez-vous votre repas ? Craig-Morey – Flickr – CC

Manger bien ne veut pas forcément dire passer deux heures à préparer le repas. Ni passer une heure à prévoir les repas de la semaine à venir.

« Chéri, tu as envie de manger quoi ce soir ? » une phrase bien souvent prononcée en rentrant du travail, le placard de la cuisine ouvert et l’œil à la recherche d’un plat facile, rapide, sain et gourmand.

63% des consommateurs choisiraient leur repas moins d’une heure à l’avance, selon Hartman Group, qui réalise des études de marché sur la consommation aux Etats-Unis. Le phénomène serait encore plus fort chez les jeunes consommateurs de la « génération Y » qui serait 78% à prévoir le repas au dernier moment.

Manger vite mais manger bien

Si le fastfood a toujours ces adeptes, une tendance forte se dégagerait actuellement : le vite fait, bien fait. L’étude montre que les Américains interrogés achètent souvent leur déjeuner à l’épicerie sans prendre la peine de prévoir le dîner, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent. Pour autant, 56% des personnes qui ont participé à l’étude déclarent que leur dernier casse-croûte était motivé par la volonté d’un repas sain.

« Cette vieille idée que vous devez vous sentir mal ou gonflé ou avoir des brûlures d’estomac après avoir mangé n’est plus acceptable », a expliqué lors d’une conférence sur l’alimentation, June Jo Lee, vice-présidente des renseignements stratégiques du Group Hartman. « Maintenant les consommateurs veulent des aliments qui leur donnent beaucoup d’énergie. »

A lire (en anglais) sur foodnavigator-usa.com en deuxième partie d’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *