Regardez la recette du hamburger de Maïté (et Micheline), elle est merveilleuse

Micheline et Maïté, dans la Cuisine des mousquetaires, sur France 3. / Capture d’écran vidéo Ina

« On va dire que c’est nourrissant-nourrissant mais c’est pas mauvais », prévient Maïté.

Du burger revisité, on en a vu et revu. Mais dans cette recette, pas de ramen, ni gros champignon, lasagne ou butternut mais du produit bien français. Du Sud-Ouest pour être précis.

Un copain s’est plongé dans les vidéos Ina de la Cuisine des mousquetaires -ne me demandez pas pourquoi- et m’a envoyé cette vidéo -ne me demandez toujours pas pourquoi-, qui m’a tout de suite ravie. Elle met en scène les merveilleuses Maïté et Micheline dans leur rôle bien rôdé: la cuisinière bien franchouillarde aux mets très très généreux et l’ingénue-oh-mais-dites-donc-qu’est-que-vous-nous-préparez-là.

Pour la centième émission, le 7 janvier 1992, Maïté se lance donc dans l’idée folle de faire un « hamburger au magret de canard ». Pour les ingrédients, elle liste:

  • un « petit » pain de campagne
  • quelques petites feuilles de salade
  • des gésiers
  • des lamelles de magret de canard
  • du foie gras

Pour les proportions, débrouillez-vous.

« Ce hamburger prouve la belle santé des Landais », indique Micheline, pleine de positive attitude. Il est également à l’image de la cuisine de Maïté, où un filet d’huile devient un centimètre dans le fond de la poêle et où tout est outrageusement généreux.

C’est du Maïté pur jus, ou pur gras, pourrait-on dire. Allez, ne pensez pas à vos artères bouchées et regardez, savourez l’instant:


Le Burger King Size de Maïté – Archive INA par ina

J’ai beau être un amateur de tarte au gras, je suis impressionné. Et j’aimerais bien savoir comment nous sommes censés manger cet énorme hamburger.

Si comme moi, vous avez regardé avec tendresse cette vidéo, sachez que l’Ina met à disposition une ribambelle d’archives de la Cuisine des mousquetaires, émission diffusée de 1983 à 1999, sur FR3 puis France 3. Vous y retrouverez le très célèbre « coup de l’anguille qui se carapate » et plein d’autres séquences qui font du bien, comme cette recette de crêpes au pastis, au rhum et à la bière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *